06 73 80 02 54 Héloïse Lesage, 4 Place de l’ïle, 76280 Criquetot-l’Esneval

Vers l’unité intérieure

La voix du Corps

La mémoire de nos expériences de vie inscrites jusqu’au niveau cellulaire va contribuer à l’élaboration de l’image de soi, elle-même influencée par notre hérédité, notre éducation et notre propre perception de nous-même.

La voix du Coeur

L’activation du cerveau reptilien n’est autre que la manifestation d’une part émotionnelle. Une part émotionnelle est une part de nous-même qui s’est « séparée » de nous-même lors d’un traumatisme, d’un évènement douloureux…

La voix de l'Être

En se mettant à l’écoute de la voix du corps et du cœur, émerge une autre voix, une voix plus profonde, celle de notre Être. Cette voix nous relie à quelque chose de bien plus grand, elle nous met en lien direct avec les forces de Vie, les forces de l’Univers.

« Ce que la chenille appelle la mort, le papillon l’appelle renaissance. »

La vie est faite de cycles, et parfois il est difficile de laisser partir l’ancien pour accueillir le nouveau.

Si nous observons un enfant qui fait ses premiers pas, il peut avoir peur de se lancer, car aller de l’avant amène un déséquilibre jusqu’à ce que le pied ne se pose et trouve une stabilité, un appui qui est l’empreinte d’un nouvel élan. Peu à peu, l’appréhension laisse place à la confiance, et même à la joie, à la liberté, à l’autonomie…

Parfois, dans notre parcours, nous avons besoin d’un espace où l’on peut contacter toutes nos ressources afin d’aller de l’avant avec plus d’entrain.

L’accompagnement dit « holistique » signifie que l’individu est considéré dans sa globalité, dans une interaction constante entre le corps, le cœur, l’âme. Dans cet espace qui sera le vôtre, vous pourrez vous rencontrer à votre rythme et laisser la voix de votre corps, de votre cœur et de votre âme s’exprimer et être les portes d’entrée vers un chemin de réconciliation et d’unité intérieure, tout en étant pleinement l’acteur de votre guérison.

Je mets à votre service mon expérience de thérapeute de la communication et du langage (orthophoniste depuis 13 ans) ainsi que les qualités de mon Etre et tous les outils qui sont venus sur mon parcours (relaxation accompagnée, thérapie manuelle, soins énergétiques, voyage intérieur de l’âme, exploration par le mouvement, exercices de respiration, libération psycho-émotionnelle, chant vibratoire…).

 

Tarifs de consultation :

La première séance dure une heure et demi (75 euros) et les suivantes durent une heure (60 euros).

La voix du corps

Une expérience vécue va venir informer notre Être dans toutes ses dimensions (plan physique, plan émotionnel et plan psychologique) et s’inscrire depuis l’espace du corps au niveau cellulaire. Cette mémoire cellulaire est un enregistrement de tout ce que l’Être a pu vivre depuis sa conception (mémoires intra-utérines, mémoire de la naissance, des premiers mois de la vie, des différents âges de la vie et même en amont dans les liens transgénérationnels ou d’origine karmique).

La mémoire de nos expériences de vie inscrites jusqu’au niveau cellulaire va contribuer à l’élaboration de l’image de soi, elle-même influencée par notre hérédité, notre éducation et notre propre perception de nous-même. Celle-ci va venir teinter notre rapport au monde, à l’autre, ainsi qu’à nous-même et conditionner nos comportements et nos réactions.

A chaque instant de notre vie, notre corps se rééquilibre sans que nous en ayons conscience. Ce phénomène s’appelle l’homéostasie, tous les mécanismes corporels en s’autorégulant, permettent de conserver l’équilibre de l’ensemble de l’organisme et son fonctionnement normal. Les hormones sécrétées par les différentes glandes du corps humain ainsi qu’une partie du système nerveux appelé végétatif sont les éléments majeurs de ces phénomènes de régulation.

Ces mémoires inscrites dans le corps peuvent parfois prendre une telle ampleur que cela entraine des tensions, des cuirasses corporelles, des douleurs, des dysfonctionnements pouvant aller jusqu’à la maladie. Ce phénomène d’homéostasie est alors impacté et le corps aura besoin de se libérer de ces mémoires pour retrouver un certain équilibre.

Afin de pouvoir prendre en compte cette dimension corporelle et libérer les tensions corporelles psychiques et somatiques, je me suis formée à deux méthodes :

–   L’une plus globale :

La relaxation thérapeutique « surrender »

La méthode surrender réalise une synthèse et capture l’essence de nombreuses autres pratiques (ostéopathie crânienne douce, shiatsu, haptonomie…). En travaillant sur la capacité de  l’organisme à libérer lui-même ses tensions et faire circuler son énergie, la Méthode Surrender va enclencher une suite naturelle de mécanismes qui provoqueront ou accompagneront le processus de guérison. (https://www.methodesurrender.com).

–    L’autre plus analytique :

Ostéovox

Méthode de thérapie manuelle, créée par un ostéopathe à destination des orthophonistes, qui permet une intervention plus localisée sur la respiration, le larynx, la mâchoire et la langue…

Ces approches sont complémentaires et permettent au corps de se libérer de ses tensions, de retrouver un nouvel équilibre, mais aussi d’être plus à son écoute, de mieux comprendre les messages que le corps nous envoie. Ces étapes sont fondamentales pour libérer les émotions retenues dans les structures du corps.

La voix du coeur

thérapie traumatisme émotionnelUne émotion est une réaction psychologique et physique à une situation. Sur le plan neurologique, l’information sensorielle va être traitée par le cortex, qui transite ensuite par le cortex pré-frontal. Dans le même temps, le système limbique décortique aussi ces informations. A toute vitesse, l’hippocampe et l’amygdale leur attribuent une valeur positive ou négative, et s’interrogent sur la stratégie à suivre et enclenchent les mécanismes de la réaction. L’hypothalamus entre alors en jeu pour préparer notre corps en envoyant des messages chimiques aux deux entités du système neurovégétatif : le système sympathique et parasympathique.

L’accompagnement holistique va permettre de comprendre l’influence d’un passé douloureux sur le présent, de comprendre vos conflits intérieurs, de se mettre à l’écoute de la voix du cœur, de la voix de vos multiples parts émotionnelles.

La mémoire émotionnelle est contenue dans l’amygdale du cerveau limbique. Lorsqu’un stimulus extérieur (situations ou informations sensorielles similaires à un traumatisme vécu…) active notre mémoire émotionnelle, c’est le cerveau reptilien, le plus réactif, qui lance la machine. Celui-ci va produire de l’adrénaline et du cortisol avec toutes ses conséquences physiologiques et physiques. Le problème est que le reptilien déforme la réalité en produisant beaucoup de pensées inadaptées par rapport à la situation à laquelle nous sommes confrontés. Il va produire des conclusions sans preuve, il va se concentrer sur un détail défavorable sans prendre en compte l’ensemble de l’information qui peut contenir des éléments favorables. Il va nous pousser à nous sentir responsable de tout. Il va tirer des conclusions générales à partir de faits isolés, nous pousser dans des raisonnements dichotomiques, maximiser la perception des éléments négatifs et minimiser les éléments positifs.

L’activation du cerveau reptilien n’est autre que la manifestation d’une part émotionnelle. Une part émotionnelle est une part de nous-même qui s’est « séparée » de nous-même lors d’un traumatisme, d’un évènement douloureux… Cette part émotionnelle vit alors dans l’espace-temps du moment traumatique. Le « moi-adulte » est alors submergé par la souffrance de la part émotionnelle et perd sa capacité de régulation émotionnelle. Le cortex pré-frontal est alors désactivé et ne peut plus jouer son rôle d’apaisement du cerveau limbique. Devant cette souffrance ressentie, d’autres moyens sont déployés : ce sont les parts protectrices, qui n’ont d’autres missions que de faire taire la souffrance. C’est grâce à elles que l’on survit après un traumatisme ou un évènement douloureux mais leurs manières d’agir peuvent devenir contre-productives.

 Les parts protectrices ont généralement recours à trois principales stratégies :

  • L’attaque (besoin de contrôle et agressivité tournés vers l’extérieur ou vers soi-même)
  • La fuite (prise de distance, incapacité à s’engager, addictions, troubles alimentaires…)
  • Se figer (c’est la dissociation, le corps est là mais l’esprit est ailleurs, la sécrétion d’endorphine anesthésie le corps émotionnellement et physiquement)

Seul, nous avons tendance à ne pas écouter ces parts qui se manifestent à nous, car nous ne savons pas comment gérer ce que nous ressentons, ces émotions créent de la peur, de la souffrance, de l’incompréhension et renforcent certains de nos fonctionnements. L’accompagnement holistique a pour but de créer un espace de sécurité, espace dans lequel les parts émotionnelles peuvent émerger et s’exprimer. Les séances permettent alors une reconnaissance, une écoute, une prise en charge des besoins de ces parts émotionnelles. Cela va créer une désidentification, un apaisement, une prise de conscience de nos fonctionnements conscients et inconscients mis en place pour ne pas souffrir. L’écoute de la voix du cœur permet une réconciliation avec des aspects de nous-même et de tendre vers une unité intérieure, condition nécessaire à l’écoute de la voix de l’âme.

La voix de l’Être

Thérapie holistiqueEn se mettant à l’écoute de la voix du corps et du cœur, émerge une autre voix, une voix plus profonde, celle de notre Être. Cette voix nous relie à quelque chose de bien plus grand, elle nous met en lien direct avec les forces de Vie, les forces de l’Univers. Le microcosme qu’est l’homme et le macroscome qu’est l’univers sont constamment en résonnance. Nous nous sommes coupés de ce lien sacré et nombres de personnes ressentent un mal être non identifié car ce lien n’est plus alimenté. L’homme est  le point de rencontre du monde matériel et du monde spirituel. Ainsi, nous sommes reliés à l’univers par notre corps et notre Être, c’est le chemin vers le divin.

L’homme est un monde en miniature. En lui se retrouvent les quatre éléments : de la terre, il tire sa chair ; de l’eau, son sang ; de l’air, son souffle ; du feu, sa chaleur. Il participe aux pierres par ses os, à la beauté des plantes par ses cheveux. Il partage la sensibilité des animaux. Quant à ses yeux, ils sont en contact avec le soleil et la lune qu’ils symbolisent.

Ce monde, auquel appartient l’homme, présente un perpétuel mouvement. Les quatre éléments qui composent à la fois l’univers et l’homme — l’homme et l’univers — obéissent à de continuelles mutations, à des transformations constantes. La terre, l’eau, le feu et l’air se mélangent et se transforment réciproquement. Le mouvement qui anime l’homme est semblable à celui de l’univers, il en constitue l’écho.

Cette correspondance entre le microcosme et le macrocosme nous place directement dans notre souveraineté et notre pouvoir créateur et nous invite à reprendre notre responsabilité dans ce que nous manifestons dans nos vies. L’invitation est alors de trouver cet équilibre entre les besoins du « moi », de notre personnalité et les aspirations plus profondes de notre Être. Notre égo doit accepter de s’ouvrir à une dimension bien plus grande, sans avoir la sensation de disparaitre si nous ne voulons pas alimenter la souffrance. C’est une exploration de chaque instant pour trouver cette alliance subtile entre les désirs de notre égo et les désirs plus inconditionnels de notre Être.

L’écoute de la voix de notre Être nous fait prendre une direction qui demande parfois du courage mais qui est plus respectueuse de qui nous sommes, plus en accord avec nous-mêmes. Les choix faits dans le respect de l’alliance entre les désirs de notre égo et de notre Être amènent une joie profonde, un alignement. L’accompagnement holistique peut être l’espace d’exploration de cette alliance.